You are currently viewing Brigitte Macron «ne se sent pas Première dame»
epa06690239 US President Donald J Trump (2-R) and First Lady Melania Trump (R) with French President Emmanuel Macron (2-L) and his wife Brigitte Macron (L) at the North Portico of the White House before a state dinner in the Macrons in Washington, DC, USA, 24 April 2018. President Macron is in DC for three days for a state visit and an address to a joint session of Congress on 25 April. EPA/ERIK S. LESSER

L’épouse du président français a estimé en marge de la visite d’État à Washington que le «positionnement» de Première dame n’était «pas simple» à trouver.

Sur ce sujet

France: Interpellés ivres près de la maison des Macron
Rencontre Trump-Macron: Précédemment, dans «Desperate Housewives»…
Etats-Unis: Escapade culturelle pour Brigitte et Melania
Macron aux USA: Un dîner glamour avec les Trump à Mount Vernon
Macron aux USA: Protocole, porcelaine et cuisine américaine
Une faute?
Signalez-la-nous!
Dans un entretien aux médias français RTL et Le Monde, Mme Macron estime avancer «à petits pas» dans son rôle de Première dame. «On est là sans être là. Il ne faut surtout pas être importune, car on n’est pas élue», a confié Mme Macron, 65 ans. «Dans ma tête, je suis l’épouse d’Emmanuel Macron, pas celle du président de la République. Je ne me sens pas Première dame. Même si je suis consciente de la responsabilité», a-t-elle ajouté. Elle dit continuer de mener «une vie normale», au contact régulier de sa famille, de ses enfants et petits-enfants, ou à la «rencontre des gens», rapporte vendredi le journal Le Monde.

Melania Trump, l’épouse du président américain, «est beaucoup plus contrainte que moi», affirme-t-elle. En raison des exigences de sécurité qui lui sont imposées, «Melania ne peut rien faire. Elle ne peut même pas ouvrir une fenêtre à la Maison Blanche. Elle ne peut pas mettre le nez dehors. Moi, tous les jours, je suis dehors à Paris».

Brigitte Macron est issue de la bourgeoisie française de province. Professeure de français, elle animait un atelier théâtre quand elle a rencontré son futur mari. Elle a activement participé à la campagne électorale qui a porté Emmanuel Macron au pouvoir en mai 2017, et assume leur différence d’âge (25 ans). Selon Le Monde, Mme Macron admet toutefois regretter n’avoir «jamais de temps off, de moments morts où vous pouvez être totalement tranquille». «C’est le côté le plus pesant», confie-t-elle. «Maintenant, j’ai l’impression que chaque mot est un mot de trop, on se retient sans arrêt».

À propos de Melania Trump, avec qui Mme Macron partage notamment le combat pour l’éducation et une passion pour la haute couture, la Première dame française confie qu’elle est «gentille et charmante, intelligente et très ouverte». «Nous avons le même humour, on rit beaucoup toutes les deux», ajoute-t-elle. «C’est une femme qui a beaucoup de caractère mais qui s’applique à le cacher. Elle rit très facilement de tout mais elle le montre moins que moi».