Au troisième jour de sa visite d’État à Washington, Emmanuel Macron a exposé, en anglais, sa vision du monde devant le Congrès américain. Dans un discours offensif, il s’est notamment exprimé sur le climat, l’Iran et le multilatéralisme.